La motricité libérée du tout petit

Motricité libre

Le mouvement libre est libérateur!

Favoriser l’exploration libre et spontanée de l’environnement fait donc partie de ce que nous adultes pouvons faire, pour soutenir l’enfant dans son développement.

La meilleure aide que nous pouvons lui apporter est alors d’aménager un environnement adapté permettant la réalisation de son mouvement libre. Et puis à partir de là, il s’agit d’avoir confiance en l’enfant et de le laisser bouger en toute liberté.

Cet aménagement de l’environnement et notre confiance en l’enfant sont essentiels afin qu’il puisse exprimer et explorer toutes ses potentialités, déjà si nombreuses même chez un tout petit bébé!

Un prochain billet doux sera consacré très prochainement à l’importance de l’aménagement de l’ambiance de vie du tout petit.

 

Loczy ou le maternage insolite

Lorsqu’on parle de mouvement ou de motricité libres, les travaux réalisés par le docteur Emmi Pikler, sont un formidable outil pouvant nous éclairer.

L’ouvrage Loczy ou le maternage insolite, de Myriam David et Geneviève Appell, est un témoignage précieux des travaux menés par le docteur Emmi Pikler au sein d’une pouponnière en Roumanie, au lendemain de la Seconde Guerre mondiale.

Loczy ou le maternage insolite

 

Cette pouponnière accueillit des orphelins de guerre, qui y furent maternés et soignés d’une façon exceptionnelle. Il s’agissait de permettre à ces enfants sinistrés de se développer le plus harmonieusement possible.

Sous la direction du docteur Emmi Pikler, le lieu proposait un environnement permettant à l’enfant d’exprimer librement son mouvement spontané, ainsi que de choisir son activité. Comme l’avait également mis en place Maria Montessori 40 ans plus tôt.

 

En effet, Emmi Pikler, était forte de ses observations des tout petits, et convaincue que le mouvement ne s’enseigne pas par l’adulte, mais qu’il naît spontanément chez l’enfant. Il s’agissait alors de laisser éclore, se développer et se réaliser ce mouvement naturel en toute liberté.

L’accueil des bébés au quotidien se voulait respectueux du rythme de chacun. Elle pointait elle aussi tout comme Maria Montessori, l’importance du rythme individuel de chaque enfant. Les travaux d’Emmi Pikler témoignent à quel point il est important en tant qu’adulte de ne pas vouloir substituer son rythme à celui de l’enfant. En agissant ainsi on brûle les étapes de son développement naturel, on frustre son exploration, sa confiance en lui, et on freine sa connaissance de lui-même et du monde.

La question du rythme de nos vies modernes d’adultes et aujourd’hui plus que jamais d’actualité. À l’heure de la course à l’efficacité et à l’accumulation d’activités, nous recentrer sur le rythme de l’enfant, paraît essentiel afin de soutenir son développement harmonieux.

Aussi observer son mouvement, s’adapter à son rythme, montrer l’exemple au jeune enfant en prenant le temps de réaliser nos actions de façon ordonnée et appliquée : voilà la meilleure aide extérieure que nous pouvons apporter au développement du mouvement.

Ce que le docteur Pikler a nommé « Le maternage insolite » est un véritable accompagnement de l’enfant dans la prise de conscience de son corps et de sa personne.

Au sein de la pouponnière Loczy, chaque adulte portait une attention toute particulière aux soins corporels et vitaux offerts individuellement à chaque enfant

« Le maternage insolite » invite ainsi l’adulte à parler à l’enfant, dès qu’il est dans une relation d’échange et de soin avec lui. Prévenant par exemple l’enfant du changement de position qui va avoir lieu lorsqu’il le déplace, afin que celui-ci puisse anticiper et ne pas être déstabilisé par ce changement. En commentant ce qu’il fait à l’enfant lors du soin, et en mettant des mots sur ce que le bébé semble exprimer. Cet accompagnement verbal nourri la relation; mais aussi la confiance de l’enfant en son environnement; et aide au développement du langage.

Ainsi, en considérant que l’enfant apprend en s’exerçant par lui même, en choisissant son activité et en trouvant ses propres solutions, le docteur Emmi Pikler rejoint la pensée de Maria Montessori.

Et ce notamment concernant l’importance à accorder à la nature de l’aide apportée à l’enfant.

Pour en savoir plus sur l’aide utile apportée par l’adulte , je vous invite à découvrir mon article sur le besoin d’exploration du jeune enfant

 

Petit résumé pratique

  • La motricité libre permet à l’enfant d’explorer son ambiance de vie.

  • Simplement en vivant dans son milieu, à nos côtés, et en multipliant les expériences sensorielles et motrices, il se construit psychiquement et socialement.

  • À nous adultes, d’aménager un environnement qui permette cette motricité libre

  • Mais aussi de nourrir notre confiance en l’enfant

  • Et de veiller à ne pas substituer notre rythme à celui de l’enfant.

Fanny